Aide exceptionnelle pour le recrutement d'alternants : ça continue !

Aide exceptionnelle pour le recrutement d'alternants : ça continue !

Les mesures d'aides exceptionnelles pour l'alternance, annoncé en juin dernier par le Premier Ministre sont prolongées.

« J'ai décidé de prolonger le soutien exceptionnel de l'Etat à l'apprentissage jusqu'à la fin 2021 pour plus de visibilité. Cela représente un effort budgétaire de 2,4 milliards d'euros », a annoncé le Premier ministre à l’issue de la conférence de dialogue social qui a eu lieu ce lundi avec les organisations syndicales et patronales en visioconférence.

Mesure phare du plan de relance de l’apprentissage : une aide exceptionnelle pour l’embauche d’apprentis (du CAP aux MASTERS) de 5000€ pour les mineurs et 8000€ pour les majeurs est mise en place (décret n°2020-1085). Cette aide a été étendue aux contrats de professionnalisation dont les conditions et modalités ont été précisées par décret n°2021-224.

Suite aux récentes annonces du gouvernement, ces aides exceptionnelles seront maintenues jusqu'à fin 2021 selon des modalités inchangées. 
> Elle est sans conditions pour les entreprises de moins de 250 salariés.

> Pour les autres, l’aide devra être remboursée si l'entreprise de plus de 250 salariés ne remplit pas certaines conditions qui sont précisées dans la loi de finance rectificative 3 (Focus RH N°111).

Ce plan d'aide vise à maintenir le recours à l'alternance par les entreprises. Cette aide sera versée pour la première année de contrat, les entreprises éligibles percevront ensuite l'aide unique à l'alternance.

L'occasion pour vous de découvrir ou re-découvrir l'ensemble des formations en alternance. 

Les équipes INHNI sont à votre disposition pour échanger sur vos besoins et vous orienter vers la solution adaptée.

Autre rappel important, faites de votre taxe d'apprentissage un acte engagé pour la profession : contactez votre CFA Propreté INHNI pour faire en sorte que vos 13% permettent aux jeunes apprentis de bénéficier d'équipements pédagogiques adaptés.

A noter, la durée de la période de formation préalable en CFA à la signature d’un contrat portée à six mois sera maintenue pour permettre aux jeunes de bénéficier de plus de temps pour trouver un contrat en entreprise.

Sur le meme sujet

visuel
Actualité
  • Formation
  • Contrat de professionnalisation
  • Apprentissage
Actualité
Actualité